Quid du Ballon d’Or 2014 ?

Neuer, un autre arrêt ?

                C’est l’heure des paris : la liste des 23 joueurs encore candidats au Ballon d’Or 2014 a été publié mardi 28 octobre. Mais me direz-vous, pronostiquer sur ce futur vainqueur n’est-il pas un peu surfait ? Chaque année, ce sont les mêmes rengaines : faux suspense, Coupe du Monde, Ligue des Champions ou non, meilleur passeur… Tous ces arguments sont inutiles, et c’est bien pour ça qu’on va paradoxalement en faire un article.

                On ne va plus se le cacher : le futur Ballon d’Or, c’est celui qui a mis le plus de buts, en ce beau millésime 2014. C’est tout, peu importe les autres faits d’armes. Nous allons donc plutôt déterminer la deuxième place du classement, qui va être, pour le coup, un véritable défi. Ecoute la voix de Citémusport, enregistre dès maintenant ton pari sur la première place, et viens jouer avec les pros en t’intéressant plutôt à la deuxième.

– Pourquoi la première place sera portugaise :

Cristiano Ronaldo

ByPhbAoIEAAzD6m

Cristiano Ronaldo lors de son quadruplé face à Elche (5-1) le 23 septembre 2014, par footespagnol.fr

Club : Real Madrid (Espagne, Liga)

         Cristiano Ronaldo, encore une fois, affole les compteurs. Favori à sa propre succession (Ballon d’Or 2008 et 2013), son rival argentin Lionel Messi, qui l’a privé de la récompense de 2009 à 2012, n’est cette année encore pas au mieux niveau stat.

               Le natif de Madère est simplement intouchable. Meilleur buteur la saison passée devant Leo. En ce début de Liga 2014-2015, CR7 est à 17 buts sur les 9 matchs qu’il a disputé (10 rencontres disputées par le Real en championnat). Dont deux triplés et un quadruplé… Il vient tout juste d’égaler le record du nombre de triplés en Liga (22), détenu par Telmo Zarra et une autre légende du Real Madrid, Alfredo di Stéfano. En Ligue des Champions, la plus prestigieuse des compétitions européennes, il affiche un compteur honorable de 3 buts en 3 matchs.

              Il n’a pas gagné la Coupe du Monde au Brésil cet été ? Et alors ? Depuis 2007, la récompense est décernée au « meilleur joueur du monde », et la volonté de la FIFA à vouloir s’imposer partout en a fait en 2010 un prix tronqué, où ce ne sont plus les seuls journalistes spécialisés composant un jury international qui votent, mais également les capitaines d’équipes nationales, et les sélectionneurs. Les titres ne comptent plus vraiment. Ainsi, le Ballon d’Or 2006, l’italien et champion du monde Fabio Cannavaro n’aurait plus aucune chance de le gagner aujourd’hui. Il était défenseur…

                Et pour ceux qui croient encore au pouvoir des titres, le portuguais a quand même gagné la dixième Ligue des Champions du Real, la fameuse « Decima », en explosant le record de buts en une édition (17). Info supplémentaire, il n’y a que 13 rencontres européennes dans la compèt’. Autre chose ?

Pourcentage de chances d’être premier :  100%

1488235-sergio-ramos-cristiano-ronaldo-les-950x0-1

Meilleur buteur du championnat 2013-2014, meilleur buteur de la Ligue des Champions sur une édition, meilleur buteur actuel, Ronaldo pose avec le trophée et son coéquipier Sergio Ramos (à gauche) le 25 mai de cette année. Pardon, vous avez dit « concurrence » ? Par purepeople.com

                Passons alors maintenant à plus sérieux. Ils sont nombreux derrière lui à espérer être placé. Liste non-exhaustive des beaux perdants qui voudront titiller l’or.

– Pourquoi la deuxième place sera allemande :

Manuel Neuer

FOOTBALL : Allemagne vs Argentine - Coupe du Monde - Finale - Maracana - 13/07/2014

Neuer, au centre, fête sa Coupe du Monde 2014 bien méritée, par sport24.lefigaro.fr

 Club : Bayern Munich (Allemagne, Bundesliga)

           Si un défenseur n’a plus de chance de gagner le prix le plus individualiste jamais créé, il n’a même plus la possibilité d’être sur le podium. En plus des pléthores d’attaquants médiatisés (Messi, Neymar,  Benzema, James Rodriguez…), il y a cette année, on en convient, un ovni. Un bel ovni.

             Manuel Neuer, c’est le nom du nouveau Mur de Berlin. Un rempart infranchissable. 1m 93, 92 kilos, un physique de boxeur, des mains de fer. Les français se souviendront encore de ce quart de finale en Coupe du Monde contre l’Allemagne (future championne du monde), où Benzema manque le but de l’égalisation. Mais pour reprendre une célèbre citation du maître Pelé, il ne manque pas son occasion. Une patate à bout portant qui fuit dans la lucarne, but. Simplement, Neuer est le seul gardien à pouvoir sortir ces types d’arrêts… D’une seule main, sans que son bras bouge d’un centimètre après impact. Du fer, j’ai bien dit ? Il va nous remettre à la mode les épinards, celui-là.

           Champion du monde, déjà 10 clean-sheets avec le Bayern Munich sur 16 matchs cette saison toutes compétitions confondues. Là où Neuer a marqué les esprits, c’est également avec un sacré duel contre l’Algérie en huitièmes, où il révolutionne le poste de libéro (initialement le titre du dernier défenseur, sans tâche de marquage individuel). Un goal libéro ? Sans problème pour l’allemand, où il effectue pendant la rencontre des arrêts spectaculaires de la tête (ça pourrait rappeler les sacrés coups de têtes de Basile Boli en 1993, il va nous faire pleurer), ou encore des tacles à 10 mètres de la surface de réparation. Il pourrait devenir le deuxième portier à gagner le Ballon d’Or après le mythe du Dynamo Moscou en 1963, Lev Yachine. Surnommé « l’araignée noire » ou « la panthère noire », meilleur gardien du siècle. Ce serait un bel héritage. Mais pourquoi espérer en vain ? Deuxième, devant tous les attaquants excepté l’autre ovni Ronaldo, c’est déjà une sacrée performance. Bravo à lui.

                Compil’ de ses arrêts kamikazes face à l’Algérie ici.

Pourcentage de chances d’être deuxième :  55%

3966039_2446-491717111-625812-01-02

Neuer (à droite, s’apprêtant à tacler), le défenseur supplémentaire de la Mannschaft, par leparisien.fr

– Pourquoi la deuxième place sera argentine :

Lionel Messi

1346483-28923516-1600-900

Lionel Messi égale et dépasse le record de Raùl en Ligue des Champions avec 72 buts, mercredi dernier face à l’Ajax Amsterdam, par eurosport.fr

Club : FC Barcelone (Espagne, Liga)

             Messi, ça restera toujours Messi. Ultra-médiatisé avec Cristiano Ronaldo, la simple évocation du nom suffit à faire peur aux concurrents, et de s’assurer d’un bon nombre de votes à son égard. Mais cette année, impossible de rivaliser avec Ronaldo sur les buts. Il stagne à 9 toutes compétitions confondues et n’a plus marqué depuis deux matchs en Liga ; ça fait donc longtemps qu’on attend qu’il égale le fameux record de buts (Telmo Zarra contre la Pulga, 251 contre 250). Impatient, fébrile ?

             En dépassant toutefois l’espagnol Raùl au nombre de buts en Ligue des Champions, Lionel Messi voit toutefois fondre sur lui Cristiano Ronaldo qui est à deux unités seulement (70 contre 72). Pas de quoi faire la différence pour l’argentin dans la course au Ballon d’Or.

              Comment, vous voulez parler des passes décisives ? … Pourquoi faire ?

Pourcentage de chances d’être deuxième :  25%

– Pourquoi la deuxième place sera brésilienne :

Neymar

Neymar

« Je suis heureux au Barça », dit Neymar. C’est bien, parce que le Ballon d’Or, faut oublier. Par carrapide.com

 Club : FC Barcelone (Espagne, Liga)

                Le compatriote de Messi au Barça se porte plutôt bien, après un Mondial raté. 9 buts cette saison, c’est autant que l’argentin. Et ce n’est pas suffisant pour passer devant son aura. Médaille en chocolat.

                Au moins, Neymar aura bien grandi, depuis l’année dernière.

Pourcentage de chances d’être deuxième :  20%

Antoine Le Grix.

Copyright © -citemusport- Tous Droits Réservés.

Ce contenu a été publié dans Football, On fait le point, Sport, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.